La blockchain , comment ça marche

Annoncée comme une technologie de rupture, la blockchain dont la monnaie Bitcoin n’est qu’une des représentations, est une gestion décentralisée des transactions et peut toucher tous les domaines d’activité. Elle est aujourd’hui en évaluation sur sa faisabilité à grande échelle et sur son niveau de  sécurité. Le délai de traitement  des transactions est aujourd’hui beaucoup trop lent ainsi et la consommation électrique des millions d’ordinateurs mis à contribution est prohibitive. La vitesse de lecture des données est aussi rapide que pour une base de donnée classique mais la vitesse d’écriture est beaucoup plus lente.

La blockchain est intimement liée à Bitcoin dont l’aspect monétaire ne peut être dissocié de la couche technique. Ce n’est pas une technologie indépendante de Bitcoin.

( Travail que je vais compléter. Toute suggestion est bienvenue )

 

Comment ça marche ?

Blockchain

Bitcoin, l’exemple le plus connu de la blockchain

Chaque fois qu’un noeud (miner, terme du bitcoin)  ajoute une information, il lance une requête sécurisée sur  le réseau. Les noeuds valident la requête par consensus (vote) puis ajoute l’information sous forme de bloc. Chaque bloc jouté est lié au précédent par cryptage. La validation des blocsest assurée toutes les 10 minutes, en les ajustant chronologiquement . Lors de la création d’un bloc, une copie de la totalité de la blockchain est envoyée à tous les noeuds. ceux qui sont hors ligne seront récupérées lors de la prochaine reconnexion.

 

Projets en cours

Paymium travaille au développement d’applications mobiles d’encaissement de paiements électroniques en bitcoins avec remise instantanée en euros. Côté marchand, le cout de transaction est supprimé. Côté utilisateur, le risque de piratage est en théorie éliminé et la déclinaison de l’identité devient inutile.  Le projet Bitcoin Lightining Network, une solution de paiement piloté par Blockstream s’attache à augmenter le débit des transactions avec l’aide de la startup Acinq.  Selon Acinq Bitcoin Lightining Network  sera 100x plus performant que VISA. Une information à vérifier à terme.

Freins actuels

Le nombre de transactions par seconde est aujourd’hui limité à 7 , c’est très faible par rapport aux dizaines milliers de transactions par seconde  des grands réseaux tels Visa ou Amex

 

Définitions

La blockchain, peut-être assimilée à une base de données Open Source décentralisée. La blockchain désigne le journal des transactions, répliqué, ordonné et horodaté qui est une des bases du fonctionnement de bitcoin. Elle ne peut être modifiée ni arrêtée.

Blockchain publique sans contrôle: Tout le monde peut valider les transactions et ajouter des blocs, lire les données ( par ex, Bitcoin ou Ethereum)

Blockchain privée (contrôlée):  Les entités sont connues et autorisées par le reste du réseau. Elles proviennent de 2 grandes catégories. D’abord, lorsque les participants sont des groupes d’entités comme la blockchain industrielle, ensuite en tant que blockchain interne, où ceux qui ajoutent des blocs sont sous le contrôle d’une organisation.

Sources

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

HTML Snippets Powered By : XYZScripts.com