Un CD ou un DVD réenregistrables utilisent une technique de chauffage de certaines zones, dite à changement de phase. En clair, plusieurs états du cristal sont possibles. Le principe est simple en théorie. Un laser émet un faisceau de lumière concentrée par une lentille optique. Les parties portées à une témpérature comprise entre 480 C° et 700 C° deviennent vitreuses après refroidissement et laissent passer la lumière. Pour rendre le cristal opaque, il suffit – tout est relatif- d’une température de 200 C°. Cette opération peut être réalisée un millier de fois.

 Comment représenter des données numériques sur un DVD ?

Le principe de gravure d’un DVD repose sur la zone de transition entre les pits et le reste du sillon. En d’autres termes, la présence d’un pit (creux) ne représente pas directement un « 1 » ou un « 0 ». Quand le faisceau du laser se trouve sur le passage entre un pit et le fond du sillon, une modification de l’intensité de la lumière réfléchie se produit. C’est cette transition qui est interprétée comme un « 1 ». L’absence de transition, sur un intervalle de temps précis, se traduit par un « 0 ».

dvd2
Un DVD réinscriptible comprend une couche transparente et une couche protectrice.

DVD – R/RW et +R/RW: les différences

Il existe deux technologies de gravure: leDVD -R /RW et le DVD +R/RW. Le DVD -R /RW est le plus ancien et reste moins performant que son concurrent. En quoi se distinguent-ils ? Pour le comprendre, il faut retenir que la gravure et la lecture des « pits », servant de support aux données, est effectuée par un laser. Cette opération doit être extrémement précise. Par conséquent, il faut un contrôle très précis de la vitesse de rotation du DVD et du déplacement latéral du laser. Dans le procédé DVD -R/RW, l’espace entre les sillons comporte des « pits » destinés au système d’adressage. Les ondulations (wooble) du sillon permettent d’ajuster la vitesse du moteur servant à faire tourner le disque. Ces ondulations se présentent à une fréquence de 140,6 kHz.
Les DVD +R/RW utilisent des ondulations plus rapprochées correspondant à une fréquence de 817,4 kHz. La gestion de l’adressage fait appel à une technologie dite ADIP (Adress In Pre-groove), bien plus immune aux parasites et présente une plus grande facilité de détection.
Outre cette meilleure précision, le DVD +R/RW supporte une norme particulière , le Mount RAinier qui permet d’utiliser le Glisser/Lâcher , comme s’il s’agissait d’un disque dur ou d’une clé USB.
D’autre part, le formatage rapide et la gestion de secteurs défectueux sont possibles, contrairement au DVD -R/RW et DVD +R/RW.

 <<Page précédente

 

Index des pages

1| 2| 3

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

HTML Snippets Powered By : XYZScripts.com